Une viticulture éthique

En tant que négociant-vinificateur urbain, les rangs de vignes que nous vinifions sont aujourd’hui ceux de nos partenaires : cette matière première provient des quatre coins du vignoble français. Nos viticulteurs partenaires travaillent tous entièrement leurs vignes en agriculture biologique ou sont actuellement en conversion. Le rachat de raisins se fait contre une rémunération équitable et respectueuse du travail du fournisseur afin de l’aider à mieux conduire son vignoble pour atteindre une qualité des raisins toujours meilleure.

Nous élaborons ainsi des vins atypiques aux assemblages inédits à travers des partenariats vertueux et solidaires. La parfaite transparence quant à l’origine des grains, le respect du terroir d’origine et la mise en avant des cuvées des producteurs attestent d’une coopération sincère et éthique.

Une vinification responsable

Nous mettons un point d’honneur à mouiller le maillot du début à la fin du processus, de la vigne au verre, toujours dans le plus grand respect de la nature et de l’environnement. Pour une grosse majorité d’entre eux, les raisins sont vendangés par nos soin, ramenés à Bordeaux dans la foulée et intégralement vinifiés dans nos locaux. L’utilisation d’intrants durant la vinification est réduite à son minimum nécessaire pour garantir un vin stable et qualitatif dans le temps.

Si vous nous posez l’épineuse question du zéro sulfites, voici la réponse que nous vous ferons : « Laissez nous déjà maîtriser nos nouveaux locaux, un blockhaus de la Seconde Guerre Mondiale, ça demande à être testé un tout petit peu avant de prendre des risques ! » Mais nous n’en sommes vraiment pas loin, alors tant que le résultat est bon pourquoi ne pas poursuivre sur notre lancée…

Nos vignerons partenaires

Guillaume Guérin

Notre seul et unique bordelais à l’heure actuelle. Sur un vignoble de 23 ha limitrophe entre les graves fines de Côtes de Bourg et les argiles de Blaye, il ne produit lui-même qu’une partie en bouteille, ce qui nous laisse un super terrain de jeux sur sa diversité de terroir…

www.vignobles-guerin.com

Sylvain Ohayon & Aude Duval

Jeune couple un peu fou, la même année que notre lancement, ils décidèrent de créer le domaine de l’Astré en récupérant un fermage de 8 ha non loin de Sainte-Foy-la-Grande sur son plateau calcaire. Une belle entraide ne pouvant naître que par un double début d’activité !

www.domainedelastre.fr

Manuel Rémon

Artisan œnologue la journée et poète de garrigue le soir, il reprend depuis peu le Domaine familial La Rune dans les Corbières : 22 ha sur les hauteurs de l’appellation, culminant à 350 m d’altitude et entrecoupés de cette garrigue qu’il aime tant.

www.domainelarune.com

Simon Capmartin

Proche des Pyrénées, l’appellation Madiran dans le Gers produit le fameux cépage bien connu du Sud-Ouest et dont on laisserait traîner le doute qu’il a des propriétés anti-oxidant, le tannat. Aux vues de la vivacité de ce jeune viticulteur qui reprend depuis peu le domaine familial de son nom, cela pourrait être vrai ! Mais pourquoi s’embêter à ne faire que du Tannat ? L’expérimentation agricole à long terme est lancée.

www.domaine-capmartin.com

Jean-François Debourg

De son long parcours de coopérateur dans le Beaujolais, il ne vinifie depuis 3 ans qu’une petite partie de ses 20 ha. Sa cuvée Ronchon montre bien l’humour du personnage et sa fougue entre ses vignes et son nouveau chai.

facebook.com/domainejfd